Master Brand

Sept aliments courants pouvant empoisonner votre chien

Partagez sur
Intro Text
Saviez-vous que certains aliments que nous consommons au quotidien peuvent être toxiques pour votre chien ? Nous en dressons la liste pour vous.

Content
Photo d’un chien noir qui cherche de la nourriture sous une table

Bien que nous considérions notre chien comme un membre de la famille, il vaut mieux qu’il ne mange pas exactement comme nous. En effet, il pourrait souffrir de troubles digestifs graves après avoir consommé certains aliments inadaptés. L’estomac et le système digestif du chien sont très différents du nôtre. Il y a donc des « aliments humains » courants que vous ne pouvez pas lui donner, même s’il mendie.

1. Le chocolat 

Le chocolat destiné aux humains contient de la théobromine, une substance extrêmement toxique pour les chiens. Même s’il consomme du chocolat en petites quantités, votre chien pourrait souffrir de vomissements, de diarrhée et de déshydratation. Ingéré en grandes quantités, le chocolat peut entraîner une agitation, des tremblements musculaires, voire la mort.

Le chocolat noir présente une teneur en théobromine plus élevée que le chocolat au lait. Retenez donc bien ceci : plus le chocolat est noir, plus le risque est élevé pour votre compagnon à quatre pattes. Et ce risque augmente encore si le chocolat contient en plus de la caféine.

2. La caféine

La caféine est un stimulant qui peut entraîner des effets similaires à ceux de la théobromine du chocolat, notamment des palpitations cardiaques, voire la mort. Ne laissez jamais des boissons contenant de la caféine, comme des boissons gazeuses, du café ou du thé, à la portée de votre chien. De nombreux produits chocolatés contiennent aussi de la caféine. Raison de plus de les tenir à l’écart de votre compagnon.

3. L’avocat 

L’avocat, ce fruit si savoureux et qui semble si sain, contient pourtant une toxine, la persine, un fongicide naturel qui peut provoquer des troubles digestifs chez le chien, comme des vomissements et de la diarrhée.

Le noyau de l’avocat est encore plus dangereux, car si votre chien l’avale, outre diffuser de la persine, il pourrait obstruer son appareil gastro-intestinal. La seule solution consistera alors à opérer l’animal pour retirer le noyau.

4. Les noix de macadamia 

Toutes les noix sont riches en graisses, ce qui est déjà une raison suffisante pour ne pas les laisser à la portée de votre chien. Les noix de macadamia sont particulièrement nocives, car elles contiennent une toxine pouvant attaquer le système nerveux du chien et provoquer un affaiblissement général et des problèmes moteurs, notamment au niveau des pattes arrière.

Elles peuvent aussi être à l’origine de halètements, de vomissements et de tremblements, autant de phénomènes dangereux et désagréables pour votre ami fidèle.

5. Les raisins et les raisins secs 

La plupart des chiens raffolent du goût et de l’odeur des raisins (secs ou non). Et c’est bien dommage, car ces fruits peuvent s’avérer très toxiques pour eux, même lorsqu’ils sont cuits.

Ils peuvent causer des vomissements, de la diarrhée et, dans les cas extrêmes, une insuffisance rénale, bien que la gravité des effets varie d’un chien à l’autre. Quoi qu’il en soit, évitez à tout prix que votre chien en consomme.

6. Les oignons 

Les oignons, tout comme les légumes de la famille des Allium, comme l’ail, le poireau, la ciboulette et les échalotes, sont extrêmement toxiques pour les chiens. Ils contiennent en effet des composés organosulfurés susceptibles d’endommager les globules rouges de votre chien, de l’affaiblir et de le rendre somnolent et léthargique.

Dans les cas les plus graves, une exposition aux composés organosulfurés peut entraîner une anémie, au point de nécessiter une transfusion sanguine. Les risques sont identiques, que les oignons soient crus ou cuits. Ne donnez donc jamais à votre chien des restes d’aliments contenant des légumes de la famille des Allium.

7. Le xylitol 

Le xylitol est un édulcorant naturel que l’on retrouve dans le chewing-gum, les bonbons, les gâteaux et les pâtes à tartiner, comme le beurre de cacahuètes. Une intoxication au xylitol peut entraîner une hypoglycémie et une nécrose hépatique, en fonction de la quantité de xylitol ingérée. Les signes cliniques de l’hypoglycémie (vomissements, faiblesse et symptômes neurologiques) peuvent survenir dans les minutes qui suivent l’ingestion, tandis que le syndrome hépatique peut se manifester jusqu’à 72 heures après l’ingestion et provoquer dépression, vomissements, jaunisse, troubles de la coagulation et encéphalopathie hépatique.

Si votre chien n’a ingéré qu’une petite dose de xylitol, qu’il est pris en charge rapidement par le vétérinaire et qu’il reçoit les soins adéquats, il s’en sortira probablement sans problème. Mais s’il en a consommé de grandes quantités, même s’il est pris en charge rapidement, son pronostic vital peut être engagé. Mieux vaut donc tenir les aliments contenant du xylitol hors de portée de votre toutou.

Partagez sur